Formation des seniors
22/01/2020
Formation des seniors

Ce mardi 14 janvier le rapport Bellon-Mériaux-Soussan sur l’emploi des seniors a été remis au Gouvernement. Ce rapport annonce que « l’allongement de la vie professionnelle nécessiterait de renforcer la formation des salariés aux abords de la seconde partie de carrière pour leur permettre de rester plus longtemps employables ».

 

Trois dispositifs de formation bien adaptés


Trois dispositifs peuvent être mobilisés en faveur des seniors, car ils ont pour objectif de valoriser les compétences acquises par l'expérience et/ou de se maintenir dans l'emploi.

 

  1. La Reconversion ou promotion par l'aternance (Pro-A) : réservée notamment aux salariés en CDI (Contrat de travail à durée indéterminé), elle vise à favoriser le maintien dans l’emploi des personnes peu qualifiées via une formation en alternance.
  2. La Validation des acquis de l'expérience (VAE) : ouverte à toute personne justifiant d'au moins trois années d'expérience, elle permet de faire reconnaître son expérience afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.
  3. Le Bilan de compétences : il permet à un salarié ou à un demandeur d'emploi de faire le point sur ses compétences, aptitudes et motivations et de définir un projet professionnel ou de formation.

 

Et le transfert de savoir alors ?


90 % des Millennials (génération Y) estiment que les baby-boomers sont une formidable source d’enseignement au travail et 93 % des baby-boomers pensent que les Millennials apporte de nouvelles compétences et de la créativité au travail.
Selon l’OCDE, «?des taux d’emploi élevés chez les seniors sont généralement associés à des taux d’emploi élevés chez les jeunes, car les juniors et les seniors sont complémentaires et peu substituables?».
Les forces vives expérimentées étant la seule ressource dont la quantité augmente (les plus de 60 ans passeront de 12 à 16,5 % en 2030), le transfert des compétences parait indispensable pour renforcer la compétitivité et la cohésion sociale.


Comment le mettre en œuvre ?

 

  • identifier les savoirs à acquérir?;
  • mettre en œuvre les conditions de transfert opérationnelles (supports, interlocuteurs…)?;
  • identifier le transmetteur (tuteur) (objectifs, motivation, durée, incitation…)?;
  • accompagner les transmetteurs dans leur mission d’accompagnement
  • libérer du temps au transmetteur

 

Transférer les savoirs entre seniors et juniors pour renforcer l’employabilité de ces deux catégories est un enjeu majeur de compétitivité des entreprises (rééquilibrage de la pyramide des âges et transmission sans ruptures des compétences et des savoirs) et de cohésion sociale.


REZO accompagne vos transmetteurs / tuteurs dans ce rôle :

  • Formations présentielles de formateur ou tuteur avec possibilité d’AFEST
  • Communauté de pratiques : Club Dév REZO Formateurs / Tuteurs de l’Industrie
Retour aux actualités